sur l’étape 18 :

de Irun à Burgos

261 km

parcourus en...

12 jours

de marche

A l'arrivée à Burgos :
2677 km

parcourus en...

122 jours

depuis le Mt St Michel

Entre Irun et Burgos, cette étape est la 18ème depuis le Mont-Saint-Michel (voir accueil). Cette portion du Chemin de St-Jacques est également appelée le Chemin Intérieur (Via de Bayona) par le tunnel de San Adrian. Ce chemin est très beau avec ses somptueux paysages de montagne, mais demeure peu fréquenté (cinq pèlerins rencontrés en 12 jours...)
Photos de l'étape 18

  • Après trois années d’arrêt, nous reprenons la marche débutée en 2003 au Mont St Michel et stoppée à Hendaye en septembre 2015 ; nous voilà à nouveau sur le sentier dans la perspective d’arriver à St Jacques de Compostelle…
  • Pour débuter la partie espagnole, nous avons choisi d’aller d’Irun à Burgos par le « Chemin Intérieur », a priori assez peu fréquenté
  • Nous avons acheté un des seuls guides existant sur cette portion du chemin, celui de « Gérard du Camino », qui nous a été bien utile : Le Chemin Intérieur - de Irùn à Burgos
  • Nous avons choisi de réserver à l’avance nos étapes et, comme pour la partie française, avons été obligés de faire porter notre bagage d’un hébergement à l’autre (environ 30€ par jour). Cela sera beaucoup plus simple et moins cher sur les étapes 19 et 20…

Carte de l'etape 18

Au fil des jours de l’étape 18 :

1de Irun à Astigarraga (jour 111) :
  • le 14 septembre 2018
  • départ difficile, à 8h15, depuis Irun avant de trouver le fléchage jaune et blanc, après plusieurs kilomètres sur des routes passantes… Cela ne peut que s’améliorer… Une fois le sentier trouvé, le fléchage est excellent
  • superbe sentier dans des paysages qui font penser aux Vosges
  • sandwichs « locaux » pour le déjeuner
  • arrivée à Astigarraga à 17h15
  • 22 km

  • Météo : temps très agréable avec soleil dominant et quelques nuages
  • Etape : pension Txingurri, hôtel moderne dans un vieux bâtiment commercial. Surprenant et cher.
  • Restaurant à côté de l’hôtel ; improbable mais pas mauvais
2d’Astigarraga à Tolosa (jour 112) :
  • le 15 septembre 2018
  • départ à 8h en reprenant le très bon fléchage
  • le « chemin » suit la route rapide pendant toute la journée, soit une piste piétonne, soit sur une petite voie séparée. Le paysage présente peu d’intérêt et les lignes droites sont fastidieuses. Heureusement que nous avons nos portables avec des conférences en podcast et musique !
  • déjeuner copieux à Villabona
  • arrivée à 17h à Tolosa dans un bel hôtel situé sur une belle place typique
  • 23 km

  • Météo : temps magnifique avec un début de grosse chaleur
  • Etape : hôtel Bide Bide à Tolosa. Très bel hôtel, mais place très bruyante un samedi soir…
  • Dîner au restaurant de l’hôtel et coucher à 10 heures
3de Tolosa à Beasain (jour 113) :
  • le 16 septembre 2018
  • départ de nuit, à 7 heures, sans petit-déjeuner. On croise les derniers clients, bien arrosés, des diverses terrasses de la place… Nous n’avons pas été gênés par les clients pendant la nuit, malgré l’achat d’urgence de boules Quies au supermarché du coin
  • Etape très plate (126 m de dénivelé) sur un chemin goudronné qui suit la route. Pas désagréable mais sans grand intérêt
  • nombreux cyclistes du dimanche et quelques marcheurs. Nous recevons deux premiers « Buen Camino ! » de la part d’autochtones. On apprend à dire merci en basque
  • arrivée à l’hôtel à 12h45 à Beasain. Douche, changement de vêtements et repas rapide à la cafétaria
  • 20 km en 4h10 de marche effective, soit 4,7 km/h

  • Etape : hôtel Dolarea à Beasain dans un vieux bâtiment ; beaucoup de charme malgré une rénovation assez ancienne.
  • Dîner sympa à l’hôtel
4de Beasain à Zegama (jour 114) :
  • le 17 septembre 2018
  • départ à 8h30 de l’hôtel
  • très beau chemin en sortant de Beasain vers Segura ; un peu accidenté
  • étape de liaison pour rejoindre Zegama en prévision de l’étape suivante avec le tunnel St Adrian
  • arrivée à Zegama à 13 heures dans une auberge simple où nous déjeunons dans une salle avec trois autres pèlerins espagnols
  • après midi libre
  • 15 km et 340 mètres de dénivelé

  • Météo : très beau temps avec forte chaleur
  • Etape : hôtel Ostatu Zegama : simple et propre.
  • Dîner à l’hôtel
5de Zegama à Salvatierra (jour 115) :
  • le 18 septembre 2018
  • petit-déjeuner au café face à l’hôtel à 7 heures et départ sur le chemin à 7h45
  • forte montée dès la sortie du village dans un cadre magnifique
  • la monté continue à être forte jusqu’au tunnel St Adrian, mais le paysage est superbe
  • passage du fameux tunnel naturel déjà connu des Romains qui aurait laissé une voie empierrée
  • descente dans un cadre de forêt, puis le long d’une route peu fréquentée jusqu’à Salvatierra. Derniers kilomètres un peu pénible sous la forte chaleur et sur la route
  • à Salvatierra, on retrouve un taxi avec notre bagage qui nous emmène à Vitoria
  • 22 km et 873 m de dénivelé ; 4 km/heure
  • nous passons au cours de cette étape exceptionnelle les 2500 km parcourus à pied depuis le Mont St-Michel !!!

  • Météo : malgré des prévisions météo alarmistes, temps très correct avec quelques nuages, mais pas de pluie. Très chaud à la fin
  • Etape : hôtel Canciller NH à Vitoria. Bien mais un peu vieillot
6de Salvatierra à Vitoria (jour 116) :
  • le 19 septembre 2018
  • départ à 8 heures de l’hôtel en taxi vers Salvatierra, d’où le jeu consiste à revenir à pied à l’hôtel…
  • malgré quelques passages le long de routes assez fréquentées, le chemin est globalement très beau, allant d’ermitages en vieilles églises
  • par rapport au jour précédent, le chemin est plutôt plat et reposant
  • nous shuntons le déjeuner car rien trouvé sur la route : cacahuètes et petits gâteaux…
  • après quelques haltes de repos, arrivée à Vitoria et marche dans la ville de 250.000 habitants pour rejoindre l’hôtel pour un repos agréable
  • Vitoria-Gasteiz est la capitale du pays basque espagnol
  • c’était une grosse étape que nous avions prévu de raccourcir en arrivant à Vitoria, mais que nous avons faite finalement en entier…
  • 29 km en 6h10, soit 4,7 km/heure

  • Météo : temps un peu couvert le matin et fortes chaleurs l’après-midi
  • Etape : l’hôtel Canciller NH pour une seconde nuit.
  • Dîner très sympa au restaurant de l’hôtel
7de Vitoria à la Puebla de Arganson (jour 117) :
  • le 20 septembre 2018
  • départ à 8h45
  • longue sortie de Vitoria pas les quartiers résidentiels et ensuite plusieurs kilomètres sur des routes assez passantes
  • bifurcation à un moment vers un superbe chemin de campagne qui traverse des villages aux belles églises
  • le chemin monte un peu dans la seconde partie, avant de redescendre vers la vallée et le but de l’étape. En définitive, très belle étape, malgré le début.
  • pas de déjeuner ni d’eau en route. Cacahouètes et gourdes comme la veille.
  • arrivée à l’hôtel construit dans une maison ancienne. Charmant !
  • 18 km et 273 mètres de dénivelé

  • Météo : temps chaud « après dissipation des brumes matinales »
  • Etape : rganson Plaza, sur la place avec bars et cloches… Très sympa quand même.
  • Dîner dans un bistrot local tenu par une dame parlant français
8de la Puebla de Arganson à Miranda de Ebro (jour 118) :
  • le 21 septembre 2018
  • départ à 7h15 de l’hôtel (les cloches n’ont pas sonné pendant la nuit…) pour prendre un petit-déjeuner léger dans une boulangerie
  • début de la marche à 7h45 sur un sentier bien fléché principalement dans la campagne. Pas de difficulté particulière à part temps chaud à l’arrivée à Miranda
  • bifurcation entre les deux « Caminos » à Estavillo, l’un allant vers Brinas et l’autre vers Burgos, que nous prenons
  • déjeuner très sympa à « Tombola » en arrivant à Miranda
  • 18 km en 4 heures de marche

  • Météo : beau temps avec des nuages qui empêchent une température trop élevée
  • Etape : hôtel El Convento, bâti dans un ancien couvent avec cloître et grandes pièces. Pas luxueux, mais bien.
  • Dîner moyen sur place
9de Miranda de Ebro à Pancorbo (jour 119) :
  • le 22 septembre 2018
  • départ à 8h45, car petite étape prévue.
  • sentier confortable et bien fléché ; la routine…
  • jus de citron (le fameux Kas) bienvenu vers midi à Ameyugo
  • arrivée en retrait du sentier sur la route pour rejoindre l’hôtel
  • déjeuner un peu folklo en arrivant
  • 16 km en 3h15 de marche effective
  • Météo : beau temps, sans nuages après quelques kilomètres. Chaud à l’arrivée
  • Etape : hôtel El Molino, très simple le long de la route nationale, mais chambre sur l’arrière
  • Dîner à la cafétaria : no comment.
Remarque : nous avons fait une erreur dans le choix de cet hôtel qui est situé 3 km avant Pancorbo. En fait, il faut peut-être aller à l’Hostal Pancorbo, routier dans une station-service juste après Pancorbo, sur la route menant à Burgos. La « qualité » est probablement identique (meilleure restauration ?), mais cela permet de mieux équilibrer les deux étapes
10de Pancorbo à Briviesca (jour 120) :
  • le 23 septembre 2018
  • départ à 7h40 de l’hôtel après un petit déjeuner étrange à la cafétaria de l’hôtel.
  • comme il fait encore nuit et que nous devons marcher 600 m sur le bord de la grande route, nous nous signalons grâce à la fonction « torche » très pratique de notre smartphone… Ensuite, sentier agréable à la fraîche
  • entre les kilomètres 10 et 12, erreur de guidage à cause d’une flèche équivoque sur un pont. Rattrapés par un monsieur à vélo dans le village suivant qui nous remet, comme les autres pèlerins perdus, dans la bonne direction. Bilan : 2 km en plus
  • à partir de 11h30, temps très chaud sans aucune ombre ; la météo indiquait 30°
  • halte salutaire dans le village de Grisalena, où on achète des olives et des piments, ainsi qu’une bouteille de soda KAS limon, dont nous sommes devenus fans…
  • arrivée à 16 heures, un peu fatigués, à l’hôtel de Briviesca
  • 30 km en 6h20 de marche ; 326 m de dénivelé

  • Météo : beau temps, sans aucun nuage, très chaud…
  • Etape : Hôtel Isabel : bien et propre, accueil sympa.
  • Dîner : El Concejo : correct
11de Briviesca à Monasterio de Rodilla (jour 121) :
  • le 24 septembre 2018
  • départ à 8h45 pour une étape moyenne
  • à la sortie de Briviesca, nous optons pour la version du sentier champêtre qui part sur la droite et recommandé par le « Guide de Gérard »
  • on marche sur des petites routes goudronnées de village en village, loin de l’autoroute, et c’est assez sympa
  • signalisation par flèches jaunes maigrichonne est intermittente, mais suffisante
  • nous rejoignons le sentier officiel en longeant une route très passante et arrivée à l’hôtel
  • 17 km en 3h45, soit 4,6 km/h

  • Météo : quelques bruines, mais pas de sortie des affaires de pluie
  • Etape : hôtel de camping « Picon del Conde” : simple mais propriétaires charmants
  • Dîner : à l’hôtel, sympa et plutôt bon
12de Monasterio de Rodilla à Burgos (jour 122) :
  • le 25 septembre 2018
  • départ à 7h en pleine obscurité, avec à nouveau les smartphones pour éclairer notre recherche du sentier
  • chemin à l’écart des routes et très rectiligne (ancienne voie romaine)
  • nous avons rencontré deux pèlerins : un polonais et une basque espagnole
  • arrivée à Burgos à 16 heures
  • visite de la ville qui est superbe : très riche sur le plan architectural et ambiance sympa,
  • messe des pèlerins à la cathédrale
  • 31 km en 6h30 à 4,7 km/h

  • Météo : très beau temps, mais froid le matin : 6° à 7 heures…
  • Etape : hôtel Fernan Gonzales : hôtel de luxe des années 70, qui a vieilli avec du charme…
  • Dîner : adresse à la mode, simple, sympa et pas cher

Quelques conclusions sur cette 18ème étape :

  • globalement, très bonne randonnée avec un temps magnifique et parfois un peu chaud. Pas de sortie des affaires de pluie
  • très bon fléchage sur le chemin, même si ce n’est pas toujours le même… On se passe facilement du guide dans la marche quotidienne
  • beaucoup de superbes églises romanes sur le sentier, hélas toutes fermées
  • très bonne liaison téléphonique pour les portables, même en pleine campagne, et, en général, bonne wifi dans les hôtels
  • peu de gens, même les jeunes, parlent le français ou l’anglais
  • horaires de restauration déroutants : 14h à 14h30 pour le déjeuner et 20h à 20h30 pour le dîner. Petit-déjeuner entre 7h et 9h selon les étapes et les jours, parfois trop tard pour partir tôt afin d’éviter la canicule de milieu d’après-midi
  • nourriture parfois… surprenante, de bonnes surprises et de moins bonnes…

Les photos de l’étape 18

etapen2

ETAPE 19

Cliquez ici

ETAPE 20

Cliquez ici

Etape 18 :

de Irun à Burgos

Entre Irun et Burgos, cette étape est la 18ème depuis le Mont-Saint-Michel (voir accueil).
Cette portion du Chemin de St-Jacques est également appelée le Chemin Intérieur (Via de Bayona) par le tunnel de San Adrian. Ce chemin est très beau avec ses somptueux paysages de montagne, mais demeure peu fréquenté (cinq pèlerins rencontrés en 12 jours...)
Photos de l'étape 18

  • Après trois années d’arrêt, nous reprenons la marche débutée en 2003 au Mont St Michel et stoppée à Hendaye en septembre 2015 ; nous voilà à nouveau sur le sentier dans la perspective d’arriver à St Jacques de Compostelle…
  • Pour débuter la partie espagnole, nous avons choisi d’aller d’Irun à Burgos par le « Chemin Intérieur », a priori assez peu fréquenté
  • Nous avons acheté un des seuls guides existant sur cette portion du chemin, celui de « Gérard du Camino », qui nous a été bien utile : Le Chemin Intérieur - de Irùn à Burgos
  • Nous avons choisi de réserver à l’avance nos étapes et, comme pour la partie française, avons été obligés de faire porter notre bagage d’un hébergement à l’autre (environ 30€ par jour). Cela sera beaucoup plus simple et moins cher sur les étapes 19 et 20…

Carte de l'etape 18

Au fil des jours de l’étape 18 :

1de Irun à Astigarraga (jour 111) :
  • le 14 septembre 2018
  • départ difficile, à 8h15, depuis Irun avant de trouver le fléchage jaune et blanc, après plusieurs kilomètres sur des routes passantes… Cela ne peut que s’améliorer… Une fois le sentier trouvé, le fléchage est excellent
  • superbe sentier dans des paysages qui font penser aux Vosges
  • sandwichs « locaux » pour le déjeuner
  • arrivée à Astigarraga à 17h15
  • 22 km

  • Météo : temps très agréable avec soleil dominant et quelques nuages
  • Etape : pension Txingurri, hôtel moderne dans un vieux bâtiment commercial. Surprenant et cher.
  • Restaurant à côté de l’hôtel ; improbable mais pas mauvais
2d’Astigarraga à Tolosa (jour 112) :
  • le 15 septembre 2018
  • départ à 8h en reprenant le très bon fléchage
  • le « chemin » suit la route rapide pendant toute la journée, soit une piste piétonne, soit sur une petite voie séparée. Le paysage présente peu d’intérêt et les lignes droites sont fastidieuses. Heureusement que nous avons nos portables avec des conférences en podcast et musique !
  • déjeuner copieux à Villabona
  • arrivée à 17h à Tolosa dans un bel hôtel situé sur une belle place typique
  • 23 km

  • Météo : temps magnifique avec un début de grosse chaleur
  • Etape : hôtel Bide Bide à Tolosa. Très bel hôtel, mais place très bruyante un samedi soir…
  • Dîner au restaurant de l’hôtel et coucher à 10 heures
3de Tolosa à Beasain (jour 113) :
  • le 16 septembre 2018
  • départ de nuit, à 7 heures, sans petit-déjeuner. On croise les derniers clients, bien arrosés, des diverses terrasses de la place… Nous n’avons pas été gênés par les clients pendant la nuit, malgré l’achat d’urgence de boules Quies au supermarché du coin
  • Etape très plate (126 m de dénivelé) sur un chemin goudronné qui suit la route. Pas désagréable mais sans grand intérêt
  • nombreux cyclistes du dimanche et quelques marcheurs. Nous recevons deux premiers « Buen Camino ! » de la part d’autochtones. On apprend à dire merci en basque
  • arrivée à l’hôtel à 12h45 à Beasain. Douche, changement de vêtements et repas rapide à la cafétaria
  • 20 km en 4h10 de marche effective, soit 4,7 km/h

  • Etape : hôtel Dolarea à Beasain dans un vieux bâtiment ; beaucoup de charme malgré une rénovation assez ancienne.
  • Dîner sympa à l’hôtel
4de Beasain à Zegama (jour 114) :
  • le 17 septembre 2018
  • départ à 8h30 de l’hôtel
  • très beau chemin en sortant de Beasain vers Segura ; un peu accidenté
  • étape de liaison pour rejoindre Zegama en prévision de l’étape suivante avec le tunnel St Adrian
  • arrivée à Zegama à 13 heures dans une auberge simple où nous déjeunons dans une salle avec trois autres pèlerins espagnols
  • après midi libre
  • 15 km et 340 mètres de dénivelé

  • Météo : très beau temps avec forte chaleur
  • Etape : hôtel Ostatu Zegama : simple et propre.
  • Dîner à l’hôtel
5de Zegama à Salvatierra (jour 115) :
  • le 18 septembre 2018
  • petit-déjeuner au café face à l’hôtel à 7 heures et départ sur le chemin à 7h45
  • forte montée dès la sortie du village dans un cadre magnifique
  • la monté continue à être forte jusqu’au tunnel St Adrian, mais le paysage est superbe
  • passage du fameux tunnel naturel déjà connu des Romains qui aurait laissé une voie empierrée
  • descente dans un cadre de forêt, puis le long d’une route peu fréquentée jusqu’à Salvatierra. Derniers kilomètres un peu pénible sous la forte chaleur et sur la route
  • à Salvatierra, on retrouve un taxi avec notre bagage qui nous emmène à Vitoria
  • 22 km et 873 m de dénivelé ; 4 km/heure
  • nous passons au cours de cette étape exceptionnelle les 2500 km parcourus à pied depuis le Mont St-Michel !!!

  • Météo : malgré des prévisions météo alarmistes, temps très correct avec quelques nuages, mais pas de pluie. Très chaud à la fin
  • Etape : hôtel Canciller NH à Vitoria. Bien mais un peu vieillot
6de Salvatierra à Vitoria (jour 116) :
  • le 19 septembre 2018
  • départ à 8 heures de l’hôtel en taxi vers Salvatierra, d’où le jeu consiste à revenir à pied à l’hôtel…
  • malgré quelques passages le long de routes assez fréquentées, le chemin est globalement très beau, allant d’ermitages en vieilles églises
  • par rapport au jour précédent, le chemin est plutôt plat et reposant
  • nous shuntons le déjeuner car rien trouvé sur la route : cacahuètes et petits gâteaux…
  • après quelques haltes de repos, arrivée à Vitoria et marche dans la ville de 250.000 habitants pour rejoindre l’hôtel pour un repos agréable
  • Vitoria-Gasteiz est la capitale du pays basque espagnol
  • c’était une grosse étape que nous avions prévu de raccourcir en arrivant à Vitoria, mais que nous avons faite finalement en entier…
  • 29 km en 6h10, soit 4,7 km/heure

  • Météo : temps un peu couvert le matin et fortes chaleurs l’après-midi
  • Etape : l’hôtel Canciller NH pour une seconde nuit.
  • Dîner très sympa au restaurant de l’hôtel
7de Vitoria à la Puebla de Arganson (jour 117) :
  • le 20 septembre 2018
  • départ à 8h45
  • longue sortie de Vitoria pas les quartiers résidentiels et ensuite plusieurs kilomètres sur des routes assez passantes
  • bifurcation à un moment vers un superbe chemin de campagne qui traverse des villages aux belles églises
  • le chemin monte un peu dans la seconde partie, avant de redescendre vers la vallée et le but de l’étape. En définitive, très belle étape, malgré le début.
  • pas de déjeuner ni d’eau en route. Cacahouètes et gourdes comme la veille.
  • arrivée à l’hôtel construit dans une maison ancienne. Charmant !
  • 18 km et 273 mètres de dénivelé

  • Météo : temps chaud « après dissipation des brumes matinales »
  • Etape : rganson Plaza, sur la place avec bars et cloches… Très sympa quand même.
  • Dîner dans un bistrot local tenu par une dame parlant français
8de la Puebla de Arganson à Miranda de Ebro (jour 118) :
  • le 21 septembre 2018
  • départ à 7h15 de l’hôtel (les cloches n’ont pas sonné pendant la nuit…) pour prendre un petit-déjeuner léger dans une boulangerie
  • début de la marche à 7h45 sur un sentier bien fléché principalement dans la campagne. Pas de difficulté particulière à part temps chaud à l’arrivée à Miranda
  • bifurcation entre les deux « Caminos » à Estavillo, l’un allant vers Brinas et l’autre vers Burgos, que nous prenons
  • déjeuner très sympa à « Tombola » en arrivant à Miranda
  • 18 km en 4 heures de marche

  • Météo : beau temps avec des nuages qui empêchent une température trop élevée
  • Etape : hôtel El Convento, bâti dans un ancien couvent avec cloître et grandes pièces. Pas luxueux, mais bien.
  • Dîner moyen sur place
9de Miranda de Ebro à Pancorbo (jour 119) :
  • le 22 septembre 2018
  • départ à 8h45, car petite étape prévue.
  • sentier confortable et bien fléché ; la routine…
  • jus de citron (le fameux Kas) bienvenu vers midi à Ameyugo
  • arrivée en retrait du sentier sur la route pour rejoindre l’hôtel
  • déjeuner un peu folklo en arrivant
  • 16 km en 3h15 de marche effective
  • Météo : beau temps, sans nuages après quelques kilomètres. Chaud à l’arrivée
  • Etape : hôtel El Molino, très simple le long de la route nationale, mais chambre sur l’arrière
  • Dîner à la cafétaria : no comment.
Remarque : nous avons fait une erreur dans le choix de cet hôtel qui est situé 3 km avant Pancorbo. En fait, il faut peut-être aller à l’Hostal Pancorbo, routier dans une station-service juste après Pancorbo, sur la route menant à Burgos. La « qualité » est probablement identique (meilleure restauration ?), mais cela permet de mieux équilibrer les deux étapes
10de Pancorbo à Briviesca (jour 120) :
  • le 23 septembre 2018
  • départ à 7h40 de l’hôtel après un petit déjeuner étrange à la cafétaria de l’hôtel.
  • comme il fait encore nuit et que nous devons marcher 600 m sur le bord de la grande route, nous nous signalons grâce à la fonction « torche » très pratique de notre smartphone… Ensuite, sentier agréable à la fraîche
  • entre les kilomètres 10 et 12, erreur de guidage à cause d’une flèche équivoque sur un pont. Rattrapés par un monsieur à vélo dans le village suivant qui nous remet, comme les autres pèlerins perdus, dans la bonne direction. Bilan : 2 km en plus
  • à partir de 11h30, temps très chaud sans aucune ombre ; la météo indiquait 30°
  • halte salutaire dans le village de Grisalena, où on achète des olives et des piments, ainsi qu’une bouteille de soda KAS limon, dont nous sommes devenus fans…
  • arrivée à 16 heures, un peu fatigués, à l’hôtel de Briviesca
  • 30 km en 6h20 de marche ; 326 m de dénivelé

  • Météo : beau temps, sans aucun nuage, très chaud…
  • Etape : Hôtel Isabel : bien et propre, accueil sympa.
  • Dîner : El Concejo : correct
11de Briviesca à Monasterio de Rodilla (jour 121) :
  • le 24 septembre 2018
  • départ à 8h45 pour une étape moyenne
  • à la sortie de Briviesca, nous optons pour la version du sentier champêtre qui part sur la droite et recommandé par le « Guide de Gérard »
  • on marche sur des petites routes goudronnées de village en village, loin de l’autoroute, et c’est assez sympa
  • signalisation par flèches jaunes maigrichonne est intermittente, mais suffisante
  • nous rejoignons le sentier officiel en longeant une route très passante et arrivée à l’hôtel
  • 17 km en 3h45, soit 4,6 km/h

  • Météo : quelques bruines, mais pas de sortie des affaires de pluie
  • Etape : hôtel de camping « Picon del Conde” : simple mais propriétaires charmants
  • Dîner : à l’hôtel, sympa et plutôt bon
12de Monasterio de Rodilla à Burgos (jour 122) :
  • le 25 septembre 2018
  • départ à 7h en pleine obscurité, avec à nouveau les smartphones pour éclairer notre recherche du sentier
  • chemin à l’écart des routes et très rectiligne (ancienne voie romaine)
  • nous avons rencontré deux pèlerins : un polonais et une basque espagnole
  • arrivée à Burgos à 16 heures
  • visite de la ville qui est superbe : très riche sur le plan architectural et ambiance sympa,
  • messe des pèlerins à la cathédrale
  • 31 km en 6h30 à 4,7 km/h

  • Météo : très beau temps, mais froid le matin : 6° à 7 heures…
  • Etape : hôtel Fernan Gonzales : hôtel de luxe des années 70, qui a vieilli avec du charme…
  • Dîner : adresse à la mode, simple, sympa et pas cher

Quelques conclusions sur cette 18ème étape :

  • globalement, très bonne randonnée avec un temps magnifique et parfois un peu chaud. Pas de sortie des affaires de pluie
  • très bon fléchage sur le chemin, même si ce n’est pas toujours le même… On se passe facilement du guide dans la marche quotidienne
  • beaucoup de superbes églises romanes sur le sentier, hélas toutes fermées
  • très bonne liaison téléphonique pour les portables, même en pleine campagne, et, en général, bonne wifi dans les hôtels
  • peu de gens, même les jeunes, parlent le français ou l’anglais
  • horaires de restauration déroutants : 14h à 14h30 pour le déjeuner et 20h à 20h30 pour le dîner. Petit-déjeuner entre 7h et 9h selon les étapes et les jours, parfois trop tard pour partir tôt afin d’éviter la canicule de milieu d’après-midi
  • nourriture parfois… surprenante, de bonnes surprises et de moins bonnes…

Les photos de l'étape 18

261 km

Parcourus

12 jours

de marche

2416 km

depuis le Mt St Michel

110 jours

depuis le Mt St Michel